Paris Montmartre

La butte Montmartre est tout ce qui reste d’un ancien village de maraichers.

C’était encore au dix-huitième siècle une terre de jardins et de vignes.
Vers 1900, son éloignement en faisait un lieu de résidence très bon marché, où « rapins » et poètes en mal de publication trouvaient à se loger à peu de frais.

Le zinc des nombreux bistrots accueillait tout un peuple d’ouvriers en provenance d’Italie, de bougnats auvergnats.

De la place du Tertre au Bateau-Lavoir ou au Lapin-Agile, journalistes, peintres et ecrivains animaient un quartier plein d’animation.

Toulouse-Lautrec et Picasso, mais aussi Gavarni ou Aristide Bruant furent parmi ceux nombreux que la célébrité consacra.

Chansonniers et « lorettes » enchantèrent ses nuits. Mais nul n’a oublié que ce fut aussi un quartier où l’épisode terrible de la Commune de Paris vit couler le sang de tout un peuple qui croyait à la liberté.

La construction du Sacré-Coeur décidée à partir de 1873 ne modifia pas profondément la vie de ce qui fit longtemps le Paris-la nuit cher aux touristes et aux provinciaux.

Max Jacob, Dorgeles, Utrillo, Steinlen, Valentin-le-désossé et La Goulue mélent leurs ombres aux visiteurs actuels.

Le charme du quartier, qui héberge toujours aujourd’hui des habitants célèbres,est intact.Le mélange des résidents de toute origine et des nombreux touristes y entretient une vie permanente

Reproduction Interdite: Copyright JMB